7 Septembre: Meursault, Où en est on après 10 semaines de beau temps

Publié le par Site internet officiel du Domaine Buisson-Charles

Si l'on excepte un petit épisode nébulo-pluvieux autour du 25 Août il a fait beau sur Meursault depuis le 25 Juillet. Les vignes alors en retard sur le plan végétatif essuyaient un orage de grêle dévastateur sur le flanc nord du finage. Funeste évènement qui toutefois donnait le feu vert au soleil qui brûla tout l'été très fort. Il y a un peu plus d'une semaine je constatais une faible maturation des baies avec moins de 2/3 de celles ci vérées. Depuis par la grâce de nuits plus fraîches et plus humides et un soleil toujours au zénith générant des températures au sol comprises entre 27 et 31 degrés, la véraison s'est quasiment achevée. Un bulletin du BIVB ( bureau inter professionnel des vins de Bourgogne ) reçu hier donnant sur les parcelles témoins qu'il suit quotidiennement 92 % de véraison en Côte de Beaune. Celle-ci serait d'ailleurs en avance par rapport au nuiton et au chalonnais en dépit de la grêle. Surprenant pour moi je l'avoue.

Ce 7 Septembre la pluie s'est signalée dès le matin mais ne devrait pas durer plus de 48 heures selon un rythme intermittent. Je suis passé en dépit de ces quelques gouttes déguster ce matin les raisins et j'avoue mon optimisme gustatif. Le BIVB annonce 140/150 grammes de sucre pour 8 environ d'acidité totale. Cela constitue des potentiels alcooliques aux abords de 9 degrés en chardonnay et pinot noir à la fin véraison et ne cachons pas que ce sont de bonnes valeurs. Nous les observons en moyenne 4 semaines avant la coupe des raisins lorsque le temps alterne pluie, nébulosité nuageuse et soleil. Cela peut donc annoncer en cas de très beau temps des bonnes maturités dès le 27 Septembre et des acidités "justes", présentes mais point trop. De bonnes vibrations si l'on considère une météo à trois semaines assez favorable.

Restons prudents mais cela augure d'une heureuse campagne...

7 Septembre: Meursault, Où en est on après 10 semaines de beau temps

Commenter cet article