puligny-montrachet premier cru le cailleret

Puligny-Montrachet Le Cailleret

Publié le par Site internet officiel du Domaine Buisson-Charles

Puligny-Montrachet Le Cailleret  

 Cru singulier qui mêle la finesse des Pucelles de Puligny-Montrachet  à la puissance contenue du vrai Montrachet, il envoûte par ses notes florales et sa texture svelte en même temps que très dense. Je suis très heureux de pouvoir le vinifier depuis le millésime 2013. Le domaine produit une à deux pièces par an de ce cru d'élite sur un peu plus d'une dizaine d'ares.

Caractéristiques techniques:

  • • Densité de plantation: 11.000 pieds par hectare
  • • Vignes de + de 40 ans • Taille: 1/3 en cordon de Royat et 2/3 en Guyot simple
  • • Double ébourgeonnage de printemps
  • • Labour intégral des sols • Rendements : 30 à 45 hl par hectare
  • • Vendanges manuelles avec tri des raisins sur table dans la parcelle
  • • Pressurage pneumatique
  • • Débourbage statique
  • • Elevage en fûts avec 30% de bois neufs
  • • Mise en bouteille après un léger collage
  • 450 à 600 bouteilles produites

Carcatéristiques du 1er Cru Puligny-Montrachet Le Cailleret

Le Cailleret, situé sur la commune de Puligny-Montrachet, est l'exact prolongement naturel du vrai Montrachet, ce dernier étant sans conteste le plus célèbre et plus grand des vins blancs bourguignons. Cette promiscuité aurait sans doute dû lui valoir le statut de grand cru tant son exposition au levant, sa pente douce de pied de coteau et son substrat argilo-calcaire le situe parmi les climats les plus qualitatifs de la commune de Puligny.

C'était sans compter sur le fait que tout comme le Clavoillon voisin il comportait nombre de plants rouges en son sein au moment de la réalisation du classements en grands crus il y a près de 80 ans. On a donc décider de le conserver en première classe en raison de la mixité de cépages que son sous sol pouvait à l'évidence supporter. Cela sans observer que le grand cru voisin disposait lui aussi de ces mêmes potentialités et qu'il "aurait" également été complanté de noirien à une époque éloignée. Mais la mémoire des hommes ne peut suffir à affirmer cela avec absolue certitude.

Le Cailleret rata donc l'ultime accessit et fut longtemps le monopole de la maison Chartron-Dupard qui dans sa "corbeille" possédait également le Clos des Chevaliers en Chevalier-Montrachet et l'intégralité du merveilleux Clos de La Pucelle.

Chartron créa le Clos du Cailleret et en fut l'unique propriètaire jusque dans les années 1990 date à laquelle il vendit quelques parcelles aux domaine Michel Bouzereau, Des Lambrays, Boyer-Martenot et De Montille. Ce cru composé d'un substrat mêlant argile rouge et calcaire est assez caillouteux en profondeur en dépit d'une terre qui foisonne sous le soc des charrues. Les vins y puisent une énergie extraordinaire et de l'avis de l'ensemble des observateurs de la planète du vin il a entièrement le corps et la complexité d'un cru d'exception, à nul autre second.

Patrick Essa

Partager cet article