Pommard En Chiveau le 19 Avril 2014

Publié le par Site internet officiel du Domaine Buisson-Charles

Pommard En Chiveau le 19 Avril 2014
Pommard En Chiveau le 19 Avril 2014

Notre vigne la plus septentrionale située dans les coteaux Sud de Pommard est entrain de voir poindre ses premiers bourgeons 2014. Terre rouge, caillouteuse, chargée d'oxyde de fer, elle donne des vins au fruité frais et aux tanins souples. Du caractère!

Partager cet article

commentaires

La plantation des Bourgogne Côte d'Or " En Magny " est en cours

Publié le par Site internet officiel du Domaine Buisson-Charles

La plantation des Bourgogne Côte d'Or " En Magny " est en cours
La plantation des Bourgogne Côte d'Or " En Magny " est en cours
La plantation des Bourgogne Côte d'Or " En Magny " est en cours

Il fait beau depuis plus de six semaines et la vigne pousse. Certains endroits présentent cinq à six feuilles étalées et le début de l'ebourgeonnage est imminent. Nous en profitons pour finaliser la plantation de notre parcelle de Magny. Un Bourgogne blanc situé idéalement sur Meursault. Densité? Très serrée!

Partager cet article

commentaires

6 Avril 2014: Reprise d'une vigne à Puligny

Publié le par Site internet officiel du Domaine Buisson-Charles

6 Avril 2014: Reprise d'une vigne à Puligny
6 Avril 2014: Reprise d'une vigne à Puligny
6 Avril 2014: Reprise d'une vigne à Puligny

La culture d'une nouvelle vigne est toujours un challenge. Ici à Puligny-Montrachet, il nous a fallu remettre la parcelle à notre main en changeant le système de taille, le palissage et en ouvrant la terre par le labour, alors qu'elle était désherbée depuis des années. En soin intensif pour plusieurs années, elle devrait donner de bons Bourgogne!

Partager cet article

commentaires

28 Mars 2014: les bourgeons sortent timidement

Publié le par Site internet officiel du Domaine Buisson-Charles

28 Mars 2014: les bourgeons sortent timidement28 Mars 2014: les bourgeons sortent timidement28 Mars 2014: les bourgeons sortent timidement
28 Mars 2014: les bourgeons sortent timidement

Ce matin 28 Mars j'étais dans les Tessons de Meursault pour coucher les dernières baguettes de nos vignes de coteaux. Les bourgeons commencent à éclore sous un soleil intense et des températures clémentes durant la journée. Leur poussée est toutefois ralentie par des nuits fraîches qui voisinent avec un 0 inquiétant. Gare aux gelées dans le mois qui vient!

Partager cet article

commentaires

Petit Cheval en Magnys!

Publié le par Site internet officiel du Domaine Buisson-Charles

Petit Cheval en Magnys!
Petit Cheval en Magnys!
Petit Cheval en Magnys!

Le sol a été préparé et arraché avant l'hiver sans le moindre désherbant et nous affinons en ce moment sa surface pour positionner nos futurs plants de chardonnay. Ce travail est effectué avec de petits engins légers pour ne pas tasser les sols. Le Bourgogne blanc de Magny est entrain d'être conçu!

Partager cet article

commentaires

Remontage des terres qui ravinent en Volnay Santenots

Publié le par Site internet officiel du Domaine Buisson-Charles

Remontage des terres qui ravinent en Volnay Santenots
Remontage des terres qui ravinent en Volnay SantenotsRemontage des terres qui ravinent en Volnay Santenots
Remontage des terres qui ravinent en Volnay SantenotsRemontage des terres qui ravinent en Volnay Santenots

Remonter la terre est nécessaire pour ne pas voir son sol descendre dans les contours de vignes. Ici avec un mini engin très léger - brouette mécanique sur chenille - nous curons le bas des Santenots pour repositionner la terre dans le haut des rangs. Du bon boulot!

Partager cet article

commentaires

Grands Jours de Bourgogne 2014 en mode "off"

Publié le par Site internet officiel du Domaine Buisson-Charles

Grands Jours de Bourgogne 2014 en mode "off"Grands Jours de Bourgogne 2014 en mode "off"

Le domaine Buisson-Charles ne sera pas aux grands jours Vendredi mais de manière un peu "off" fera déguster toute sa gamme dans ses caves au 3 rue de la Velle à Meursault.Si vous êtes professionnels de la vente, clients du domaine, négociant ou vigneron vous êtes bienvenus ce Vendredi de 14.00 à 17.30

Partager cet article

commentaires

Millésime 2014 (2): premiers labours

Publié le par Site internet officiel du Domaine Buisson-Charles

Millésime 2014 (2): premiers labours
Millésime 2014 (2): premiers laboursMillésime 2014 (2): premiers labours
Millésime 2014 (2): premiers laboursMillésime 2014 (2): premiers labours
Millésime 2014 (2): premiers laboursMillésime 2014 (2): premiers labours

Le labour premier est important. Préserver une terre aérée et fine avec une petite couverture végétale durant toute la période végétative de la vigne sans user de désherbants est une lutte permanente. Aussi choisir les fers en forme de cœur qui pour la première fois de l'année ouvrent ces sols qui se sont reposés tout l'hiver est prépondérant. Les ajuster, régler la profondeur de labour, le rythme du passage et le moment adéquat pour commencer donne du sens à la notion liée au respect du terroir dans les vins que l'on produit.

Partager cet article

commentaires

Nous serons au "off" des primeurs 2013 chez JL Thunevin

Publié le par Site internet officiel du Domaine Buisson-Charles

Le domaine Buisson-Charles fera déguster ces vins de Meursault, Chassagne-Montrachet, Chablis Grand Cru et Corton-Charlemagne chez Jean-Luc Thunevin pour la semaine des primeurs du 31 Mars au 3 Avril.

Nous serons au "off" des primeurs 2013 chez JL Thunevin
Partager cet article

commentaires

Millésime 2014 (1): 14 Mars..Grand Beau depuis 15 jours

Publié le par Site internet officiel du Domaine Buisson-Charles

L'hiver 2014 à été doux avec des températures qui ont souvent été supérieures à 5 degrés. Cela n'est pas favorable aux vignes qui n'ont pas profité d'un véritable sommeil hivernal et qui risquent de démarrer très précocement leur cycle végétatif avec les risques de gelées tardives que cela implique. D'autant que le temps est beau et chaud depuis le début du mois de Mars, plus de 18 degrés en journée!

Heureusement les nuits restent froides et tempèrent l'ardeur des ceps qui ne demandent qu'à se réveiller. Mais si cela continue, il va nous falloir finir d'attacher nos branches qui sont taillées avec des bourgeons naissants...une pratique plus lente qui se fait en essayant de préserver la partie duveteuse des pousses qui naissent sans quoi les fruits ne pourront naître.

Il semble que nous nous acheminions vers un début précoce de la période végétative, un peu comme dans le cas des bons et assez généreux 2007 et 2011. L'idée est plaisante si elle venait à se concrétiser...

Millésime 2014 (1): 14 Mars..Grand Beau depuis 15 jours
Millésime 2014 (1): 14 Mars..Grand Beau depuis 15 jours
Partager cet article

commentaires

Vaudésir attends vos ordres!

Publié le par Site internet officiel du Domaine Buisson-Charles

Vaudésir attends vos ordres!Vaudésir attends vos ordres!

Le Chablis Grand Cru 2012 est disponible au domaine depuis cette semaine. 900 bouteilles de Vaudésir qui seront vendues en caisses de six. Il y en a encore quelques unes!

Une première, un Chablis à Meursault.

Partager cet article

commentaires

La Goutte d'Or est à l'honneur chez O Château

Publié le par Site internet officiel du Domaine Buisson-Charles

La Goutte d'Or est à l'honneur chez O Château
Partager cet article

commentaires

JM Quarin passe nos 2011 et 2012 en revue et nous désigne comme l'outsider de Meursault!

Publié le par Site internet officiel du Domaine Buisson-Charles

l’Outsider de Meursault



Les blancs 2011 sont superbes. Les 2012 en bouteilles mieux encore : belle corpulence, belle qualité de texture, arômes enchanteurs. Néanmoins Patrick Essa, le vinificateur, affectionne ses 2013 naissants, bien que ce millésime de Bourgogne blanc soit moins réputé que 2012.

Ce fut une belle soirée, riche en émotion, explications et différences entre la culture bourguignonne et bordelaise. Ma chronique du 17 décembre 2012, consacrait le Domaine Buisson Charles comme un Outsider. Il vient le démontrer une fois encore !

Aligoté 2012 15,5 // 88
Le 2010 était une découverte. Le 2012 mieux noté encore confirme. A 8 euros la bouteille, je ne connais pas un vin blanc au nez si fin et subtil. Bouche suave, raffinée qui chute en finale, mais c’est incrachable ! A boire avant 2018.

Bourgogne vieilles vignes 2012 16,25 // 91
Outsider et coup de cœoeur
Quelle réussite ! Nez subtil de fruits blancs à peine citronné. Bouche ample, suave, au toucher gras, à l’équilibre dynamique, à la belle longueur finement citronnée. 12 euros la bouteille. A boire avant 2020.

Meursault village vieilles vignes 2012 16,5 // 92
Grand nez complexe et noble, de fruits, chèvrefeuille et vanille. Bouche soyeuse, très fraîche, à la fois grasse et un peu austère en finale, mais minutieuse dans sa construction. Sensation de classe. De garde. A boire avant 2023. 26 euros T.T.C.

Meursault village les Tessons 2012 16,75 // 93
3000 bouteilles d’un vin au nez intense, fin, à la bouche soyeuse, tendre, éclatante en milieu de bouche, puis fondante et réglissée en finale. Un délice ! A boire avant 2025. 36 euros T.T.C.

Chassagne Montrachet 1er cru En Remilly 2011 16,5 // 92
Nez beaucoup plus expressif que l’an dernier. Nuances complexes de truffe, citron, ananas et réglisse. Bouche vive à l’attaque, très fruitée, parfumée au milieu et plus grasse en finale. Vin séveux et de garde. A boire avant 2025.

Chassagne Montrachet 1er cru La Romanée 2011 17 // 94
Nez fin, mais un peu plus compoté que ses pairs. Bouche particulièrement fruitée et fondante, au goût surprenant de violette. Sensation ascendante devenant éclatante en finale. Vin long et subtil. 2015 – 2025.

Meursault village Les Tessons 2011 17 // 94
Coup de coeur
La note a monté depuis l’an dernier. Superbe nez complexe, intense, fin, noble et subtil, à la touche de framboise, d’anis et d’orange. En bouche il est le premier à présenter une texture aussi cristalline. C’est incrachable ! A boire avant 2023. 35 euros T.T.C.

Meursault 1er cru Les Charmes 2011 16,75 // 93
Ici le nez est plus épicé et discret. Bouche vive et pourtant grasse, parfumée tout le long, avec une note de citron dans la persistance. Longueur normale. A boire avant 2025. 40 euros T.T.C.

Meursault 1er cru La Goutte d’or 2011 17,5 // 95
Coup de cœoeur
Quel plaisir de retrouver ce vin tant aimé l’an dernier à ce niveau. Couleur claire. Grand nez dense, de fruits blancs, de violette, d’anis. En bouche le vin fond, parfume, caresse, avec la noblesse de toucher des plus grands. Son caractère est unique et mieux encore il reste incrachable. A boire avant 2030. 44 euros T.T.C.

Corton Charlemagne grand cru 2011 17,25 // 94
Couleur claire. Nez à la fois précis, profond et discret. Bouche grasse, structurée, profonde, savoureuse, qui s’achève puissante, un peu austère sur des notes réglissées quasi tanniques. 2016 – 2035. 65 euros T.T.C.

Volnay 1er cru Les Santenots 2011 16 // 90
Volnay 1er cru Les Santenots 2010 15,75 //
89
Deux nez subtils et parfumés, un peu plus truffé sur le 2010. Les deux bouches possèdent les mêmes qualités tactiles et aromatiques, mais je préfère la finale du 2011 qui est moins feuillue (registre végétal). Un vin de nez, au corps moyen, qui danse dans la bouche sous l’effet du parfum.

JM Quarin passe nos 2011 et 2012 en revue et nous désigne comme l'outsider de Meursault!

Le Domaine Buisson-Charles est l'outsider de Meursault! Jean-Marc Quarin

Publié dans Revue de Presse

Partager cet article

commentaires

Premières gorgées

Publié le par Site internet officiel du Domaine Buisson-Charles

Tôt le matin nous descendîmes les escaliers usés de notre cave séculaire. Les bouteilles posées à même le sol selon un alignement minutieux attendaient notre visite, brillantes sous le feu des ampoules oblongues poussiéreuses, se parant d'or ou de rubis, elles semblaient se pavaner pour être choisies, nous attirant de leurs galbes sensuels.

Parcourir les allées, enjamber rouges, blancs, Nuits et Beaune, bordelaises ou alsaciennes, avec lenteur et précautions pour ne point troubler l'équilibre des piles et l'agencement choisi par mon aîné. Il me regardait, bienveillant et un peu inquiet, prêt à saisir celle qui par son apparence saurait me charmer. Un partage simple donnant son sens à ce lieu secret réservé aux aimés plus qu'aux amis, aux sens plus qu'aux espérances, à la vie humble plus qu'à la frime étiquetée.

Du doigt je fis le choix d'une bouteille ornée d'un hanap et de liserés vermillions, je le vis froncer ses sourcils et compris que ce jour là, ce vin n'était pas à la hauteur de ses espérances, mais il accepta avec simplicité car il savait que respecter un désir se positionne au dessus du raisonnement qui impose l'obtention du plaisir.

Nous bûmes ce cru à table, longuement, peu de mots, des regards parfois, une main sur mon épaule comme si sa vibration pouvait transmettre son ressenti. Je sens encore sa douceur, son grain, sa texture et cette forme accomplie qui fait d'un cru sans grade une bouteille aboutie. Gorgées de bonheur nées du partage et du respect, gorgées riches d'enseignements qui font de nos expériences les plus infimes des choix de vie précieux et inoubliables.

Nous étions à la Saint Valentin 1979 j'avais choisi une Folatières 1976 du Gaston...j'aimerais ce cru pour la vie.

Premières gorgées

Publié dans Textes

Partager cet article

commentaires

Les 2012 sont en bouteilles!

Publié le par Site internet officiel du Domaine Buisson-Charles

C'est fait! L'ensembledes 2012 est en bouteilles et je suis heureux de la manière dont ces vins ont terminé leur élevage car ils se sont affinés au point de devenir des plus élégants et purs. 2012 est parti pour se vendre à partir de fin Mars et je serai vraiment très heureux de les faire déguster tout au l'on de l'année car ils sont vraiment accessibles...

2012 est une année de concentration et de grande garde... Mais également de finesse!

Patrick Essa

Les 2012 sont en bouteilles!
Les 2012 sont en bouteilles!Les 2012 sont en bouteilles!
Partager cet article

commentaires

Mises en bouteilles du millésime 2012: Filtration

Publié le par Site internet officiel du Domaine Buisson-Charles

Mises en bouteilles du millésime 2012: Filtration
Mises en bouteilles du millésime 2012: Filtration
Mises en bouteilles du millésime 2012: Filtration
Mises en bouteilles du millésime 2012: Filtration
Mises en bouteilles du millésime 2012: Filtration
Mises en bouteilles du millésime 2012: Filtration
Mises en bouteilles du millésime 2012: Filtration
Mises en bouteilles du millésime 2012: Filtration

Il n'y a pas de recettes miracles. Pour clarifier un vin blanc il faut s'adapter aux équilibres et caractéristiques du millésime. 2012 ultra concentré en raison de nombreux raisins millerandés avait besoin d'un petit affinage avant d'être mis en bouteilles. Le domaine n'use jamais des mêmes process pour embouteiller car il s'adapte aux caractères de l'année, et s'il lui arrive assez souvent de se passer des collages et/ou filtration, 2012 s'est réalisé après un collage bentonite et caséine puis une filtration sur plaque à maille 4,2 microns.

Loin de pénaliser les matières cela nous a permis d'obtenir une très jolie limpidité en même temps qu'une précision aromatique accrue.

Dans le même temps il nous a été permis de caler les niveaux de gaz carbonique à des valeurs imperceptibles au palais tout en conservant ce qu'il faut pour " ouvrir " les arômes. L'objectif étant de retrouver un vin plus poli et aussi expressif après la mise...

Partager cet article

commentaires

Bill Nanson ("Finest Wines of Burgundy"book )10 domaines à découvrir en 2014...

Publié le par Site internet officiel du Domaine Buisson-Charles

Publié dans Revue de Presse

Partager cet article

commentaires

Meursault-Charmes 2004 sur " Le Vine Blog"

Publié le par Site internet officiel du Domaine Buisson-Charles

Publié dans Revue de Presse

Partager cet article

commentaires

Cadeau de l'année? Être dans le top 10 de Thierry Meyer

Publié le par Site internet officiel du Domaine Buisson-Charles

Publié dans Revue de Presse

Partager cet article

commentaires

Sarah Marsh MW Déguste nos 2012 + Verticale de Tessons

Publié le par Site internet officiel du Domaine Buisson-Charles

Domaine Buisson-Charles, Meursault

I met with Patrick Essa who makes the wine these days. Michel, his father-in-law, who ran the domaine for so many years clearly still plays an active part in the process. He moved though the cuverie as we tasted reporting on what was happening in the vineyard and offering his opinion of the wines.

“A singular vintage with some reminiscence of 2005 for the whites. Great concentration and acidity,” comments Patrick.

“It was not an easy vintage,” he continues. “We had a problem with hail and maladies - oidium and some problems with flowering. We produced a half harvest. But I prefer a half harvest with quality than too much of lesser quality.” They harvested here between the 23rd and the 29th September which was before rain for part of the production and then after the rain (on the 25th and 26th ) September for the rest. It was a small production just 25hl/ha because of the hail at the end of June.

The analysis: Good tartaric acid for all the wines 3-3.5 and at malic 2.5-3; so a good balance. pH between 3.15 and 3.22. Degrees of alcohol at 12.5 for Aligote and 13.5 for the cru. No sugar added or yeast and no enzymes. “It was a clean harvest.” Patrick and Michel harvested late and Patrick selected out the botrytis.

The wines were slow to ferment. 3 months for alcoholic and 3-5 months for the MLF. “Slow as we have high acidity…5.7 to 6 total TA in juice. I prefer slow fermentation but with no stopping.” After MLF 3.30 and 3.4…reds 3.55 “Good acidity but not hard. Reduction was not a problem this year. Good concentration.”

After pressing the juice usually has 24 hours of sedimentation, but in 2012 they waited 48 hours.In 2012 they used plenty of lees, fine lees. Patrick filters the big lees to get turbidity between 100-150 “which is a good level before the elevage, but fine lees only. I have to balance things as I want no reduction but I want lots of lees. After I pump my juice into the barrel and mix the lees.” In 2012 he used just a little bâtonage for two cuvée….to help the yeast. “I think bâtonage is better the second winter not the first when you have movement any way. After racking we use bâtonage for the autolysis of the yeast, but cuvee by cuvee. It is not systematic.”

“I compare 2012 with 2005.” He also compares them with 2010s. “It is possibly a great vintage although it is difficult to say now. Great concentration, purity and acidity and in some premier cru, it is the best vintage I have vinify. The problem is small production.”

“I conserve middle price with no augmentation in 2012 as clients are not responsible with the weather. I prefer to sell the wine at a good price as I want to make wines for drinking not speculation.”

Patrick would like to see at least 5 years ageing for this vintage. As for wines in the cellar, more time for 2005 and so drink 2007s and 2011s. He has refined a few things to make them his wine a little easier to drink young than Michel’s wine, which needed quite a while to come round.

Bourgogne Aligoté

Stony vineyard below the main road in Meursault with clay soils. 70 year old vines. For the firstyear since Patrick made this wine, it is in wood. “I had not much production and I had emptyoak, but it is in one to three year old barrels.” He has a new plot, which he has planted with16,000 vines per hectare…there are 5-6 bunches on this higher density planting. “If I have 1m between the rows the workers can still work easily.” Appealing light lemony aroma with a rounded palate which is juicy and has a refreshing note of lime. It is fresh and bright on the finish. A light and accessible Aligote. Pleasant.

*Bourgogne

In 2011 half was in barrel and half in stainless steel, while in 2012 all is in barrel with 20% new oak. “I like this wine. It is a democratic wine,” says Patrick, who is keen to have an affordable wine in the portfolio. “I have younger clients.” It is a nice example of Bourgogne. Fresh and appley. Nice and breezy with the trademark purity of this domaine. It finishes very well for Bourgogne and makes an excellent introduction to the range. From late 2013/14

Meursault, Vieilles Vignes

6 different vineyards. The idea is to have a ‘round cuvée’ from the village. Some of the vines are very old, for example the 100 year old vines in Les Pellans. He has one hectare here (which is on the boarder with Puligny) which he considers gives it a bit more Puligny-like expression. No new oak in the sample, but there will be some on the final wine. Perfumed citrusy aroma. Notes of lemon balm. This is blossomy, lightly rounded and elegant. Quite well defined and nicely intense. The end of the palate is keen and mineral. “I like to produce wine which is more discreet to begin with and then after a few years becomes more expressive,” Patrick remarks. Good++. Score 15.25. From late 2014/2015

*Chassagne-Montrachet, En Remilly

Quite reserved aroma and attack. Streamlined and elegant. A straight and pure palate. Goodenergy and crisp, tight edges. Lithe wine. Particularly good. Score 17. From 2015/16

*Meursault, Les Tessons

Two different plots 45 and 60 ears old. “We consider this wine a premier cru. Red soil with stony mix.”Lovely texture, sleek and spicy, but not rich. It glides on the palate. It is supple and silky textured. The salinity comes though on the finish. Nicely balanced acidity. A puff of savoury chalk at the end. Particularly good. Score 17. from 2016

Meursault, Les Cras

18 hl/ha. Just two barrels, usually 5. This is more assertive on the aroma. Smokey note. Full bodied and generous. It certainly has a rounded, full and broad palate with ripe lemon fruit. Somewhat more robust. There is savoury mineral bite on the finish. It does not have the elegance of the Tessons, but has a forthright honesty. Score 17. from 2016/17

Meursault, Charmes

Upper part, just under Perrières. Lightish and elegant. Quite racy. Pure and threaded with plenty of minerality. It’s a lighter Charmes, (a little light on substance maybe) and not as glossy, intense and textural as one might expect. Particularly good+. 17.25 From 2016

*Meursault, Les Gouttes d’Or

There is a richness and density to the aroma. This is powerful and full. Plenty of intensity. There is marked depth to the palate. Long and powerful on the finish for Gouttes d’Or. It is certainly very compact. Quite a level up. Fine. Score 18. From 2017

*Meursault, Les Bouchères

Spicy aroma with rather exotic floral notes. Very expressive and generous on the attack. It is golden, seductive and supple in the middle. The acidity is fresh and bright. What I like about it is the lively, lifted finish. No new oak. This is delicious. Fine. Score 18 From 2018

Chablis, Vaudesir

Patrick received this in juice. It comes from a friend in Chablis. Patrick was a teacher in Chablis and there seems to have been some sort of pact, that when he reached 50, his friend would release a barrel of this to mark the occasion. It was handed over after one day of sedimentation,and hence received in the barrel. Patrick will probably finish the elevage in steel and there is no new oak in this wine. Hand harvested. 12.5 degrees and no sugar. The friend has two parcels with some vines in the amphitheatre, while another part gives freshness.Intense and lifted aroma with white flowers. Ripe fruit at the front of the palate. (Worked with many lees in this.) There is certainly a richness while the acidity underpins the wine. It has breadth and elegance. The finish is fine and pure with florality and minerality on the finish. Fine+. Score 18.5. from 2018

Red

The MLf has not finished for the red and nothing has sulphur.

“The whites are more technical to make, while the red it is more like cooking,” muses Patrick.

“You can interpret the vintage and be more sensual. The white is more difficult as you must have extreme precision.”

*Bourgogne

In 3 year old barrels. 22 hl/ha in 2 plots including Les Magny. 45-60 year old vines. He treats it like a village wine and selects the grapes in the vineyard. 30% whole grapes are used. “With whole cluster you have more sweetness.” Sweet, dark and concentrated; juicy and ripe. Soft tannins with a touch of liquorish and bite of dark chocolate and black cherry on the finish. What a good Bourgogne.

*Pommard

28 ares. On the slope with north east exposure. “Good soil, but a fresh climate, so we harvest it late after everything else. No whole cluster. It’s not a massale selection. It’s clone 114 and 115. We have little grapes, but the vines are 30 years old now.” He has clearly worked hard to get 6-8 bunches per vine (23 hl/ha in 2012) and remarks that any more production and the wine will taste more like an Hautes-Cotes de Beaue. He achieved 12.3 degrees and no added sugar. Fresh red nose with floral notes and a hint of violets. (He does not like any toast in the barrel).Appealing silky texture; it is charming for a Pommard and flows elegantly across the palate. It is pure and has plenty of ripe cherry characters. Good+. Score 15.75. From 2015

Volnay, Santenots

Only two barrels. 34 ares. 17 hl/ha. 60 year old vines. Massale selection. Floral aromas. Dark fruit with a straight line. It is not quite as seductive and intense as it might be and there is a slightly hard note at the moment, as well as the more attractive hint of asphalt. I’d like to try it again.

Savigny, premier cru

This is from the Hospice de Beaune “Cuvèe Arthur Girard.” Quite a ripe aroma. Very sweet with lots of concentration and soft, ripe tannins. It is certainly a crowd pleaser. As Patrick did not make this, it is not in the same style as the domaine wines, but is an expressive and generous and accessible wine. Particularly good. Score 17. From 2016

Meursault, Les Tessons

One parcel of Tessons in two different plantings. 35 ares. In the southern part of Tessons with red soils. “The elegance of Chevalières and the power of Goutte d’Or,” remarks Patrick. It was purchased in 1976 by Michel. The climat of Tessons totals 5 hectares and all 7 growers have vineyards exposed East. In the Southern part there is less influence from the wind. Patrick thinks there is more tension in the North, more of Chevalières character, while the Southern part produces more summery and fruity wine. But of course the date of harvest will affect this.

Meursault, Les Tessons 2011

Fragrant, breezy and discreet. There is a fresh water feel to the aroma. Juicy and citrus. It is delicate and refined on the palate. Lovely balance of acidity and fruit. Slight salinity on the finish. Long finish. 17.5. It is lovely now, quite accessible, but equally you could and perhaps should wait another 2 or 3 years.

*Meursault, Les Tessons 2010

This is richer on the aroma than the 2011. Riper, crystallized lemon fruit. Quite unctuous on the attack. Energetic, but with more richness to the fruit; more density. It powers home on the finish. It is certainly ripe and energetic and very expressive. No lack of acidity here either. I do like this. It is precise. 17.8. From 2017

Meursault, Les Tessons 2009

Riper still. Touch of nutty aroma coming though. I thought it might be a bit heavy in comparison, but its not. It’s ripe but elegant. While it is marked by the sunny vintage character, but the balance of acidity keeps it fresh. 17.7. Keep for another 3 or 4 years.

*Meursault, Les Tessons 2008

Patrick made this together with Michel. A long 22 months of elevage. This is showing some evolution in flavour, but really it needs time still. There is an intense, crystallized lemon character. He did not de-select the botrytis. Unctuous, powerful, straight and dense. Lots of acidity and intense fruit combine. Very straight. concentrated, but still really quite severe. Shows great potential for ageing further. Score 17.8

Meursault, Les Tessons 2007

Salty and breezy, more akin to the 2011. More ozone character. Light and elegant and pure. This races elegantly across the palate to a saline finish. Lovely. So pretty and drinking so well now. I do not see any benefit in keeping this. Score 17.25

Meursault, Les Tessons 2006

Ripe and toffee note. It is both fatter and flatter. On the upside it has generosity and nuttybiscuit characters. Honeyed and full. Drink now; slightly oxidative. So it is ready now. Score 16

Meursault, Les Tessons 2005

Wonderful aroma. It is Patrick’s favourite vintage since ’89. The palate is impressive, full and rich and biscuity. This is powerful on the finish. While it is clearly a very good wine, I prefer a little more restraint. It is positive baroque on the finish, but still very fresh and it certainly has plenty of energy. So 17.4 this needs more time maybe.

Meursault, Les Tessons 2001

This was harvested in October on the 2nd October. Patrick vinified this alone as his father-in-law was unwell. No new oak. Only barrels from 3, 4 and 5 years. 8 barrels so a good production. He finds the same expression as 2008 and here too there was a long, long fermentation and some reduction in barrel. The 2001 might have same acidity, as 2008 thinks Patrick… This has plenty of age now. Rich and biscuit, but uplifted. Delicious complexity with notes of coffee and grilled nuts Nicely defined acidity. Very fresh and bright with a pure note on the end of the palate. Score 17.45. Drink now.

Meursault, Les Tessons 2000

Smooth texture onto the palate; very rounded and generous, glossy and full. It’s a contented wine. Sunny and yet fresh on the finish. Patrick says it has always been like this. It will probably continue like this for 20 years. Score 17.5. Drink now but will probably continue like this for a while.

Stockists

UK: Richards Walford. Robertson; Flint

USA: Scott Paul. Vintner Select.

Publié dans Revue de Presse

Partager cet article

commentaires

Bernard Burtschy a aimé notre Volnay-Santenots 2010

Publié le par Site internet officiel du Domaine Buisson-Charles

Bernard Burtschy a aimé notre Volnay-Santenots 2010

Publié dans Revue de Presse

Partager cet article

commentaires

Un compte rendu détaillé de nos 2011 et 2012 par Pierre Radmacher

Publié le par Site internet officiel du Domaine Buisson-Charles

Publié dans Revue de Presse

Partager cet article

commentaires

Le Bourgogne Aligoté 2011 a été apprécié par Jacques Benoit

Publié le par Site internet officiel du Domaine Buisson-Charles

Le Bourgogne Aligoté 2011 a été apprécié par Jacques Benoit

Publié dans Revue de Presse

Partager cet article

commentaires

La vigne de Bourgogne " Les Magnys " arrachées

Publié le par Site internet officiel du Domaine Buisson-Charles

La vigne de Bourgogne " Les Magnys " arrachées
La vigne de Bourgogne " Les Magnys " arrachéesLa vigne de Bourgogne " Les Magnys " arrachées
La vigne de Bourgogne " Les Magnys " arrachées

Plantées il y a 55 ans en pinots fins, la vigne de Bourgogne des "Magnys" du domaine jouxte l'appellation Meursault village. Contigüe du Clos de Citeaux elle est située sur un sous lieu dit qui se retrouve sous le nom de " Clos de la Chapelle Sainte Catherine " dans l'ancien terrier de l'abbaye de Citeaux conservé aux archives départementales à Dijon.

Ces 10 ouvrées - 40 ares - à l'origine ont été amputées de 12 ares en 1991 lors de la construction de notre maison. Il reste donc aujourd'hui 28 ares qui seront replantés en chardonnays fins. Un choix dicté par la nature d'un sol argilo-calcaire caillouteux qui le destine naturellement aux vins blancs. Notons que cette vigne était " blanche " jusqu'en 1958.

Partager cet article

commentaires

Sarah Marsh MW place Notre Meursault-Charmes 2010 dans sont Top 7

Publié le par Site internet officiel du Domaine Buisson-Charles

Publié dans Revue de Presse

Partager cet article

commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 > >>