La pression monte et il faut se maîtriser en restant lucide

Publié le par Site internet officiel du Domaine Buisson-Charles

Les vendanges approchent et le temps reste ensoleillé et sec depuis 6 jours. Bien entendu nos vignes en profitent car les raisins achèvent doucement leur mûrissement... Trop doucement à mon goût!

Le soleil intense annoncé s'est mué en demies journées de grand soleil seulement avec des matins nébuleux, un peu frais et marqués par la rosée. Bien pour faire bon et pas assez pour faire très bon, c'est à dire sans un gramme de sucre ET équilibré. Les derniers prélèvements murisaltiens indiquent que le 24 Septembre nous avions 190 grammes de sucres potentiels - environ 11.5 degrés transformables - et des acidités totales très supèrieures encore à 6. Hors il faut impérativement que nous passions sous la barre fatidique des 6.10/6.20 en considèrant que nos sucres seront supérieurs sans doute à 200 grammes.

Les récoltes de grands blancs seront rentrées sur un temps maussade, sans soleil et sans doute avec de la pluie dans certains secteurs. Nous sommes près chez Buisson-Charles à multiplier le tri et à rentrer rouges et crus blancs en petites caisses. Mais pour faire "grand" il nous faut un temps sec et un peu de "vista" mais surtout - on en parle jamais assez - des vendangeurs concernés capable de bosser dur en comprenant nos attentes tout en coupant/triant avec acharnement.

Ces paramètres imprévisibles ne doivent pas nous faire perdre pied et nous conduire à changer nos dates en les avançant ou reculant. La peur des coups - coûts! - d'orage qui font parfois tourner les raisins à la pourriture est pire que la décision qui conduit à couper insuffisamment mûr. Restons serein et acceptons ces menus aléas en choisissant toujours la décision qui peut conduire au meilleur en excluant celle qui vise le "sauvetage" par défaut... Bref il nous faut croire en notre - bonne - étoile!

La pression monte et il faut se maîtriser en restant lucide
Partager cet article

commentaires

22 Septembre: il fait beau et - heureusement! - les maliques se dégradent

Publié le par Site internet officiel du Domaine Buisson-Charles

22 Septembre: il fait beau et - heureusement! - les maliques se dégradent

Le grand beau temps est revenu. S'il était annoncé depuis pas mal de temps, voir le soleil briller au dessus de nos ceps nous met du baume au cœur. Oui nous en avions besoin, oui c'est sans doute le signe d'une vendange saine et mûre sans excès, oui il sera permis de faire de bons vins. Oh bien sûr on ne sait pas encore tout de ce millésime 2013 dont la gestation à été périlleuse et incertaine. Mais clairement ce temps sec, légèrement venteux et ensoleillé va permettre aux acidités maliques de se fondre. Cet élément essentiel dans la " construction " de crus équilibrés s'accompagnera d'une montée en puissance des degrés et il y a fort à parier que nous franchirons la barre des 200 grammes de sucre potentiel dans la plupart de nos vignes. Tout bon!

Les peaux des rouges sont épaisses et les grappes n'ont aucune pourriture, les oh augmentent doucement et les acidités totales sont désormais inférieures à 6,80. Dans une semaine avec ce temps elles seront aux abords de 5,70 avec des degrés proches de 12,5-13. Je ne vois pas ce qui pourrait nous empêcher de vinifier dans de bonnes conditions. Nous couperons les vignes non grêlées des Bourgogne rouge le 27 Septembre, les Santenots le 3 Octobre et Pommard après le 5 Octobre.

Dans les blancs un léger botrytis sera écarté par le tri et nous les " prendrons" à partir du 29 Septembre, selon un calendrier qui collera à leur maturité, mais surtout à la manière dont les raisins de dégusteront. Je pense que nous aurons des sucres compris entre 190g (aligotés) et 200/210g dans l'ensemble des chardonnays. La pluie éventuelle pourrait faire baisser ces valeurs, mais pas de manière significative. Les vignes de Cras, Marcausses et Vignes Blanches qui sont grêlées à 40/50% seront coupées en dernier, soit après le 3 Octobre. Les villages et crus sont superbes car modérément chargés, millerandés par endroit et parfaitement sains.

Nous avons terminé de soutirer les vins blancs 2012 et croyez moi ce seront des p... de canons! Jamais vu des soutirages aussi purs et concentrés. On croque le terroir à pleine dent entre fleur, fruit et fine salinité. Un délice car ils sont gorgés de sucs et possèdent l'énergie de Lightning Bolt. Eddie Vedder les appréciera on stage si - private message - Scott lui en fait passer! -))

Demain fin des soutirages avec des rouges 2012 sombres et structurés et ensuite nettoyage de l'ensemble du matériel vinaire.

La tension monte et on a hâte d'en découdre...

Partager cet article

commentaires

Un bel accord avec notre Meursault VV 2009

Publié le par Site internet officiel du Domaine Buisson-Charles

Publié dans Revue de Presse

Partager cet article

commentaires

20 Septembre: je suis optimiste!

Publié le par Site internet officiel du Domaine Buisson-Charles

20 Septembre: je suis optimiste!

Après vous avoir décrit sans langue de bois l'ensemble du déroulement de la période végétative 2013 sans passer sous silence les aléas climatiques qui l'ont émaillées, je me permet aujourd'hui de vous signifier sans retenue mon optimisme pour ce millésime.

Les prélèvements effectués hier au réfractomètre montre des sucres compris entre 160 et 180 grammes dans les pinots et chardonnays. Et ce qui est assez étonnant c'est que les parcelles de plaine sont aussi mûres que celles de coteau. Si un très léger botrytis - moins de 3% - les marque par endroit, le beau temps annoncé pour la semaine qui vient devrait le juguler. En dehors du secteur nord grêlé les vignes portent des charges modérées et impactées par le millerandage. Un vrai gage de qualité car nous allons gagner un peu plus de un degré lors des sept - beaux - jours qui viennent!

Les chardonnays dorent tranquillement et se montre très aromatiques à la dégustation sur des pépins qui commencent à croquer doux. Les rouges ont vu les grains grêlés, sécher et tomber en majorité et le tri sévère nous donnera de supers matières premières. J'y crois vraiment... On va faire bon!

20 Septembre: je suis optimiste!20 Septembre: je suis optimiste!20 Septembre: je suis optimiste!
20 Septembre: je suis optimiste!
Partager cet article

commentaires

15 Septembre: temps nébuleux et pourriture

Publié le par Site internet officiel du Domaine Buisson-Charles

Comme souvent en année tardive le mois de Septembre "fait le vin" et détermine s'il est possible de produire une année honorable ou un cru de haut lignage. Outre le fait que la Bourgogne aime produire des vins frais et fringants animés par une juste acidité, il semble évident qu'un bon vigneron de Meursault voit d'un fort bon œil une coupe mûre démarrant entre le 20 et le 25 Septembre. Pour cela il nous faudrait un soleil éclatant , peu ou pas de pluie et une absence totale de pourriture.

Ces souhaits pieux ne seront pas complètement exaucés car depuis 5 jours nous subissons un temps maussade qui risque de durer encore une semaine. Nuages, petites pluies, chaleur en journée assez élevée, vent frais par intermittence et humidité font évoluer les raisins mais permettent également le développement de certains - petits et localisés - foyers de pourriture. Je ne suis pas inquiet car ce phénomène est pour l'instant peu abondant, mais en revanche nous avons besoin désormais d'un temps sec car les raisins arrivent en fin de maturation, les acidités chutent, ils vont dorer dans les blancs et " bleuir " dans les rouges. Nous couperons je pense à partir du 28 Septembre et espèrons 15 jours de beau à partir du 20... Si c'est le cas, les vins auront un beau potentiel!

15 Septembre: temps nébuleux et pourriture
Partager cet article

commentaires

7 Septembre: Meursault, Où en est on après 10 semaines de beau temps

Publié le par Site internet officiel du Domaine Buisson-Charles

Si l'on excepte un petit épisode nébulo-pluvieux autour du 25 Août il a fait beau sur Meursault depuis le 25 Juillet. Les vignes alors en retard sur le plan végétatif essuyaient un orage de grêle dévastateur sur le flanc nord du finage. Funeste évènement qui toutefois donnait le feu vert au soleil qui brûla tout l'été très fort. Il y a un peu plus d'une semaine je constatais une faible maturation des baies avec moins de 2/3 de celles ci vérées. Depuis par la grâce de nuits plus fraîches et plus humides et un soleil toujours au zénith générant des températures au sol comprises entre 27 et 31 degrés, la véraison s'est quasiment achevée. Un bulletin du BIVB ( bureau inter professionnel des vins de Bourgogne ) reçu hier donnant sur les parcelles témoins qu'il suit quotidiennement 92 % de véraison en Côte de Beaune. Celle-ci serait d'ailleurs en avance par rapport au nuiton et au chalonnais en dépit de la grêle. Surprenant pour moi je l'avoue.

Ce 7 Septembre la pluie s'est signalée dès le matin mais ne devrait pas durer plus de 48 heures selon un rythme intermittent. Je suis passé en dépit de ces quelques gouttes déguster ce matin les raisins et j'avoue mon optimisme gustatif. Le BIVB annonce 140/150 grammes de sucre pour 8 environ d'acidité totale. Cela constitue des potentiels alcooliques aux abords de 9 degrés en chardonnay et pinot noir à la fin véraison et ne cachons pas que ce sont de bonnes valeurs. Nous les observons en moyenne 4 semaines avant la coupe des raisins lorsque le temps alterne pluie, nébulosité nuageuse et soleil. Cela peut donc annoncer en cas de très beau temps des bonnes maturités dès le 27 Septembre et des acidités "justes", présentes mais point trop. De bonnes vibrations si l'on considère une météo à trois semaines assez favorable.

Restons prudents mais cela augure d'une heureuse campagne...

7 Septembre: Meursault, Où en est on après 10 semaines de beau temps
Partager cet article

commentaires

Vendanges d'Octobre...cela se précise!

Publié le par Site internet officiel du Domaine Buisson-Charles

Je rentre de vacances et un rapide tour des vignes indique nettement que le beau temps de l'Été n'aura quasiment pas changé la donne de l'avancée végétative des vignes. L'année restera tardive car la véraison a été ralentie par la grêle et il me paraît acquis que nous vendangerons au début du mois d'Octobre. Les blancs non grêlés semblent eux aussi avoir peu profité des chaleurs car ils sont encore très acides et peu sucrés. Cinq semaines à attendre au moins avant de les couper!

Sur la photo l'état de notre vigne grêlée à Pommard, le sec est partiellement tombé, mais les grains sont loin d'être tous vérés. À suive...

Vendanges d'Octobre...cela se précise!
Partager cet article

commentaires

Les scores du domaine Buisson-Charles dans le Guide RVF 2014

Publié le par Site internet officiel du Domaine Buisson-Charles

Le Guide Vert 2014 de la revue des vins de France est sorti aujourd'hui - 14 Aout - avec les évaluations de nos 2011.

Les notes sont toujours subjectives mais comme nous sommes dans un millésime que la revue trouve "moyen" dans l'ensemble de la région, elles représentent de beaux succès.

Assez surpris des appréciations sur le Bourgogne Chardonnay car c'est analytiquement le plus acide de nos vins! Pour le Remilly, deux fûts de un et trois ans ayant eu des Goutte d'Or avant...le moins boisé de mes crus donc!

Mais l'ensemble de l'analyse reste cohérent - même si Bouches-Chères est supérieur à Goutte d'Or cette année - et je suis particulièrement heureux de la note de dégustation de l'Aligoté car c'est la première cuvée vinifiée partiellement sous bois de trois à cinq ans.

J'aurais dû mettre le Charlemagne car c'est un délice en ce moment-))

 Les scores du domaine Buisson-Charles dans le Guide RVF 2014

Publié dans Revue de Presse

Partager cet article

commentaires

6 Août...10 heures, l'orage menace.

Publié le par Site internet officiel du Domaine Buisson-Charles

Partager cet article

commentaires

Expertise Grêle et réfection des sols

Publié le par Site internet officiel du Domaine Buisson-Charles

Ce matin passage en revue des vignes grêlées à Pommard et au Nord de la commune de Meursault. Dans l'ensemble les experts attribuent 30% de raisins touchés ce qui nous fera perdre un bon quart de récolte sur environ 1,2 ha. Pour l'instant ce n'est pas catastrophique.

La rénovation des sols a commencé. Voir la photo...

Expertise Grêle et réfection des sols
Expertise Grêle et réfection des sols
Partager cet article

commentaires

1er Août: Après la glace... Le feu!

Publié le par Site internet officiel du Domaine Buisson-Charles

Une semaine après les intempéries de Juillet, la Côte de Beaune panse ses blessures dues à la grêle sous un soleil de plomb. Le sol sèche vite et ne tardera pas à se craqueler car les températures des trois jours qui viennent sont annoncées à plus de 35 degrés. Aujourd'hui nous approchons même les 40 degrés et si ce temps persiste nous aurons forcément à déplorer un peu de grillure sur les pinots toujours très fragiles à cette époque. Après la glace, le feu!

Pendant ce temps nous positionnerons un avant dernier traitement " mildium " demain mais bonne nouvelle les vignes sont désormais toutes impeccablement accolées et aérées car nous avons fini d'enlever les entre-coeurs. Aunsi écimées et aérées, les raisins devraient poursuivre leur mûrissement à un rythme accéléré et rattraper une partie du retard initial qui caractérisait le cycle végétatif de l'année. Le stade fermeture de la grappe est désormais derrière nous et nous courons vers la véraison.

Du 5/8 Octobre, nous sommes désormais passé à une date de vendanges comprise entre le 25 Septembre et le 2 Octobre. Je continue de penser au 2 Octobre toutefois car mes lys de Magnys ne se sont jamais trompés de plus de deux jours si l'on considère leur fleur + 100 jours. L'avenir nous renseignera!

1er Août: Après la glace... Le feu!
1er Août: Après la glace... Le feu!

Après la glace, place au feu dans les vignes!

Partager cet article

commentaires

Après la grêle, repasser les vignes et les rogner à la cisaille

Publié le par Site internet officiel du Domaine Buisson-Charles

L'épisode de grêle est maintenant derrière nous et le beau temps - très chaud - revenu, il est temps de reprendre les vignes touchées par la glace et le vent car elles ont besoin d'être à nouveau accolées et aérées. Au Domaine Buisson-Charles il a fallu ainsi " repasser " dans les vignes de Cras et de Santenots pour remettre toutes les branches dans les fils tout en profitant de ce passage pour retirer les entrecoeurs et effeuiller judicieusement. Un boulot pénible qui une fois terminé a été suivi d'un rognage à la cisaille car la terre encore meuble en cette zone ne porte pas les tracteurs.

Il nous restera ensuite deux traitements à poser et un gros travail de rénovation dans notre cuverie. Je vous en parle avec les photos, la semaine prochaine...

Après la grêle, repasser les vignes et les rogner à la cisaille

60 mm d'eau reçu en Cras et Santenots et un gros travail supplémentaire dans les vignes...

Partager cet article

commentaires

23 Juillet: Grêle, tornade, cris et chuchotements...

Publié le par Site internet officiel du Domaine Buisson-Charles

Nous savions que la grêle pouvait impacter nos récoltes si prometteuses sur pied. Cela n'a pas manqué, ce 23 Juillet la foudre s'est déchaînée pour faire de notre pauvre vie de vigneron un enfer. Dix minutes de vent à 100 km/h et des grêlons gros comme des billes ont perforé les feuillages, déchiré les baies en les éventrant et haché les bois des plus jeunes vignes. De Pernand au coteau nord de Meursault les dégats couvrent plus de 2000 ha! Et les récoltes seront diminuées d'au moins 50%, une catastrophe!

Dans notre malheur, seul 25% de nos vignes ont été touchées et finalement nous ne serons pas aussi touché que les malheureux producteurs de Savigny, Beaune, Pommard et Volnay.

Nos Pommard Chiveau ( 25% de grêlé) Santenots ( 30 %) et Meursault-Cras (30%) se sont défendus comme ils ont pu contre cette funeste mitraille glacée, mais les récoltes seront faibles.Heureusement le coteau centre et sud de Meursault n'a pas été touché...pour l'instant!

23 Juillet: Grêle, tornade, cris et chuchotements...
Partager cet article

commentaires

Ombre et lumière

Publié le par Site internet officiel du Domaine Buisson-Charles

Ombre et lumière
Partager cet article

commentaires

32 mm de pluie hier soir 18 Juillet

Publié le par Site internet officiel du Domaine Buisson-Charles

La chaleur humide de cette fin de Juillet a bien failli nous coûter une partie de la récolte hier soir 18 Juillet. En effet un terrible orage à éclater vers minuit déversant des " trombes " d'eau impressionnantes. On a bien cru que la grêle l'accompagnerait mais heureusement ce ne fut pas le cas. Nous continuons de ne pas être tranquille car ce soir on nous annonce le même temps... Gare!

Sinon hier dégustation de rosés et de vins Corses. Si les vins de l'île de beauté furent tous excellents - mention à Yvon Leccia - les rosés furent sans surprises. quasiment sans intérêt. Amyliques, acides, dilués, simples...je n'aime toujours pas cette couleur. Heureusement un Bollinger rosé sauva l'honneur.

Partager cet article

commentaires

18 Juillet 2013: Bilan cultural et perspectives générales...

Publié le par Site internet officiel du Domaine Buisson-Charles

18 Juillet 2013: Bilan cultural et perspectives générales...

Nous sommes le 18 Juillet et après trois semaines de soleil intense avec des températures comprises entre 25 et 35 degrés, les vignes ont poussé avec vigueur et sont désormais quasiment toutes accolées dans les fils. Leur état sanitaire est bon et les charges de raisins constatées en chardonnay , aligoté et pinot sont des plus satisfaisantes. Les raisins grossissent à vue d'oeil et ressemblent désormais à de petits plombs compacts, durs et bien aérés. Bien sûr quelques grappes ont filé de ci de là - surtout en pinot du côté de Volnay - et les vers ont éclaircis certaines d'entre elles, mais leur profil général est vraiment satisfaisant d'autant que mildiou et oïdium ont bien été contenus.

On annonce des orages lors des trois jours qui viennent et bien entendu, le toujours stressant spectre de la grêle nous inquiète. Mais ce matin les températures assez fraîches - 20 degrés tout de même - ne présagent pas d'un vrai cataclysme ce jour...j'espère être bon devin, nous verrons!

Le domaine a désormais fini le "travail de main" de juillet - piochage, second ébourgeonnage, éclaircissage des feuilles et accolage - et nous allons entamer dès la semaine prochaine des travaux de réfection du cuvier. Il s'agira de le vider entièrement pour refaire les sols en résine, les écoulements, les huisseries et les isolations ainsi que la climatisation. Après les locaux techniques, de stockage et l'ensemble des caves et éclairages, il s'agira de la dernière tranche de travaux nous conduisant vers une totale réfection de nos locaux depuis 2008.

En complément de tout cela je suis heureux de vous annoncer que le domaine produira du Chassagne-Montrachet La Romanée, du Corton Charlemagne, du Chablis grand Cru Vaudésir en 2013, mais aussi un des meilleurs premier cru de Puligny-Montrachet, je vous laisse deviner lequel! Je continue de chercher à compléter cette gamme par un Saint Aubin premier cru - et si possible Murgers des dents de chiens - car j'adore les crus de ce village...

...A suivre!

Partager cet article

commentaires

Accolage, piochage et coupe des entre-coeurs

Publié le par Site internet officiel du Domaine Buisson-Charles

J'étais optimiste en Mai et Juin car en dépit d'un débourrement tardif dû à un printemps maussade et pluvieux, les vignes n'avaient pratiquement pas souffert. Les maladies ont été parfaitement contenues, la floraison de mi-juin s'est déroulée sans encombre dans les aligotés, chardonnays et pinots et les charges de raisins sur pieds sont généreuses sans excès. La fleur ayant terminé son cycle vers le 22 Juin en moyenne et le temps étant au grand beau depuis lors, la vigne a décuplé sa vigueur végétative et désormais il faut " tout faire â la fois" sans se laisser dépasser par la pousse. Ainsi piocher, repasser les vignes pour enlever les entre-coeurs et les tailles de pieds qui ont débourré tardivement, écimer la vigne, aérer les grappes en enlevant les feuilles les moins bien positionnées, écarter les branches régulièrement pour éviter que les grappes ne se touchent, traiter contre les maladies... Bref on ne chaume pas!

Nous aurons fini ce travail épuisant dans une petite semaine mais je suis vraiment satisfait de ce scénario 2013 pour l'instant...Nous récolterons sans doute au début d'Octobre et si la grêle ne nous touche pas, les rendements seront bons. Après les demies récoltes 2008/2010/2012, nos clients aimeraient avoir plus de vins à acheter et toujours refuser devient un casse tête.

Juillet sera ensoleillé selon les dernières prévisions à longue vue mais il restera ensuite environ 60 jours qui donneront le " la" pour la qualité du millésime. Je reste prudent et serein mais je ne vous cache pas que mes intuitions - optimistes! - me guident vers un millésime du type de 1985. Et sur le plan stylistique... C'est vraiment très bon signe!

Voici ci dessous une photo de nos Volnay Santenots après piochage et accolage...

Accolage, piochage et coupe des entre-coeurs
Accolage, piochage et coupe des entre-coeurs
Partager cet article

commentaires

La Goutte d'Or ce soir 23 Juin

Publié le par Site internet officiel du Domaine Buisson-Charles

La fleur est entrain de passer et sera terminée complètement dans 3 jours. En attendant ce stade final nous ne l'écimons pas. La voici donc tout apex érigé et comme vous pouvez le voir en pleine santé... De bon augure!

La Goutte d'Or ce soir 23 Juin
Partager cet article

commentaires

L'orage du 19 Juin nous a épargné

Publié le par Site internet officiel du Domaine Buisson-Charles

Grêle évitée hier soir sur le vignoble en dépit d'orages fracassants mais la menace persiste ce 20 Juin et nous sommes sur les nerfs. Gare!

L'an dernier nous avions reçu notre première volée de grêle le 30 Juin après avoir vu une fleur précoce couler. En 2013 au 20 Juin... Rien!

Le vignoble est en retard mais sain, les chardonnays sont en fleurs et les sorties de raisins sont généreuses. Optimiste? Oui mais les orages sont encore annoncés ce soir...

L'orage du 19 Juin nous a épargné
Partager cet article

commentaires

Fleur et Orage

Publié le par Site internet officiel du Domaine Buisson-Charles

La chaleur est intense depuis trois jours. Après un mois de Mai très humide et froid qui a entraîné un sérieux retard de végétation celle ci se rattrape et nous devrions être en pleine fleur le 22 Juin. Un peu plus tard que ce que je vous avais annoncé dans ce journal donc.

La chaleur s'accompagnera ce soir de gros orages et ceux-ci peuvent hélas se montrer localement dévastateurs. Météo France nous " promet " de la grêle et pour nous c'est évidemment inquiétant. Après une année 2012 où une demie récolte seulement a été produite, il serait bon que nos rendements reviennent à la normale. Donc ce soir on croisera les doigts pour que cela se passe sans malheurs...

Fleur de pinot le 19 Juin

Fleur de pinot le 19 Juin

Partager cet article

commentaires

Les 2011 évalués par Allen Meadows de Burghound.com

Publié le par Site internet officiel du Domaine Buisson-Charles

Allen Meadows’ 3rd Quarter, 2013 Issue 51

B U R G H O U N D . C O M® The Ultimate Burgundy Reference

This 5.5 ha domaine, of which 25% of its production is in red, is directed by 4th generation Michel Buisson, his daughter Catherine and son-in-law Patrick Essa. Essa told me that it was “already clear by the month of May that the harvest was going to be an exceptionally early one. What was perhaps just as remarkable however was that we also knew quite early on that we would have a high degree of phenolic ripeness accompanied by relatively low potential alcohols. This is unusual, not only because we could predict it early on rather than only a few days before the harvest but also that we had this conjunction of high phenolic ripeness levels with low alcohols. This just doesn’t happen all that often. The chardonnay started to turn golden around the 15th of August and the best parcels had potential alcohols in the 10.5 to 11% range. Then we had a lot of rainfall between the 18th and 20th which caused the fruit to swell and diluted the potential alcohols. It took the vines a week to 10 days to concentrate the sugars and we began picking on the 31st of August bringing in relatively clean fruit that required a bit of sorting but nothing really serious. Potential alcohols averaged between 12 and 12.5%. From the standpoint of the handling of the fruit and the fermentations, the whites required great care and precision. You had to press softly and slowly as well as do a thorough lees settling. In the case of the former, you didn’t want to extract anything that wasn’t ripe and/or pure. And in the case of the latter, you wanted to again be absolutely certain that you didn’t have anything in your musts that shouldn’t be there. Then it was necessary to add sulfur only at the precise times and in the minimum amounts necessary. The good news is that if you did these things it was possible to make excellent wines that are going to surprise many people. I don’t mean to say that 2011 produced truly great wines but they are much better than simply good.” Essa also noted that the domaine has moved to stamping its corks with all of the relevant information. I have noted this before but the quality coming out of this domaine in recent years is nothing short of spectacular and if you enjoy classically styled age-worthy whites then these will definitely appeal to you. The whites were bottled without fining or filtration in December, 2012 and January 2013. Note that the two Chassagne 1ers are négociant wines. I would agree with Essa’s general take on the vintage and the domaine in my view clearly outperformed the general quality of the vintage. (Vintner Select, www.vintnerselect.com, Cincinnati, OH, Milton Road Trading Corp, LLC, www.miltonroadtrading.com, Napa CA, Scott Paul Wines, www.scottpaul.com, Portland, OR; Richards Walford, www.r-w.co.uk, HS Liquid Assets, www.hsliquid.com and Roberson Wine, www.roberson.co.uk, all UK).

2011 Bourgogne-Aligoté: An exuberantly spicy nose of very fresh citrus and orchard fruit scents leads to energetic and noticeably saline-infused flavors that culminate in a clean, very dry and crisp finish. This is a fine example of the genre and one that should drink well almost immediately. 86/2014+

2011 Bourgogne: There is a very mild hint of the exotic to the otherwise fresh and cool floral and citrus aromas. There is good concentration and fine volume to the delicious, round and vibrant middle weight flavors that possess notably better depth and length than the average example. Lovely and recommended plus this will age if desired. 87/2015+

2011 Meursault Vieilles Vignes: A ripe but cool nose features notes of pear, white peach, citrus and hazelnut. There is good cut and vibrancy to the delicious and solidly well-concentrated middle weight flavors that terminate in a very crisp, dry, detailed and lingering finish. The old vines are very much in evidence and this is one to definitely consider. 89/2017+

2011 Chassagne-Montrachet “En Remilly”: A completely different aromatic profile is present here with hints of resin, citrus peel, exotic tea and floral scents. There is a fine sense of underlying tension to the delicious, intense and well-detailed flavors that really fan out on the mouth coating, balanced and attractively mineral-inflected finish. 90/2016+

2011 Chassagne-Montrachet “La Romanée”: There is a discreet but still visible touch of wood influence to the ripe, spicy and exotic nose that displays fine complexity on the dried yellow fruit scents. There is fine mid-palate concentration to the round, supple and opulent medium-bodied flavors that deliver equally fine depth on the balanced and persistent finish. This is really quite stylish. 92/2017+

2011 Meursault “Tessons”: (from vines planted in 1964 and aged in 20% new wood). A hint of mineral reduction adds breadth to the fresh, ripe and cool aromas of just sliced orchard fruit and hazelnut. There is really lovely purity to the saline- infused medium weight flavors that exude a fine minerality on the precise, harmonious and impeccably well-balanced finish. This is a terrific villages and recommended. 90/2017+

2011 Meursault “Les Cras”: This is slightly riper than the Tessons yet the nose remains cool and fresh with well-layered aromas of apple, pear and white flowers. There is excellent volume to the solidly concentrated and mineral-inflected medium weight flavors that possess fine energy on the ever-so-mildly austere and persistent finish. There is a firm acid spine and this should reward 6 to 8 years of cellar time. 91/2017+

2011 Meursault “Charmes”: This is one of the more interesting wines in the range with its nose of mandarin orange, pickled ginger and exotic yellow fruit aromas. Here too there is fine volume and mid-palate density to the middle weight flavors that coat the mouth before culminating in a delicious, clean, dry and saline-infused finish. The dry and crisp finish is in marked contrast to the naturally sweet mid-palate. While not exactly classic in style, this is lovely all the same. 92/2018+

2011 Meursault “Bouches-Chères”: (note that the domaine uses the old spelling for Bouchères). A strikingly elegant, pure and restrained nose displays essence of citrus, stone and green apple aromas. There is superb detail to the intense and broad-shouldered flavors that coat the palate with dry extract, all wrapped in a delicious yet serious lemon-infused finish. This highly understated and impeccably well-balanced effort is both stylish and classy. 93/2018+

2011 Meursault “Goutte d’Or”: There is enough reduction present to knock down the nose but it clearly appears to be ripe. There is more volume and power to the medium weight plus flavors that enjoy impressive mid-palate concentration as well as plenty of palate coating extract. The lingering and balanced finish is quite firm as the supporting acidity and subtle minerality shape the backend yet the mouth feel is distinctly different from that of the Bouches-Chères. A qualitative choice but both are terrific in their own ways. 93/2018+

2011 Corton-Charlemagne: (from Aloxe). A deft application of wood sets off cool, admirably pure and restrained aromas of green apple, white peach and mineral reduction. There is excellent richness to the overtly powerful and muscular flavors that are concentrated to the point of being unctuous yet the firm supporting acidity maintains a fine sense of balance on the palate staining finish. I very much like the depth and this could surprise to the upside. 93/2019+

Allen Meadows:

I have noted this before but the quality coming out of this domaine in recent years is nothing short of spectacular and if you enjoy classically styled age-worthy whites then these will definitely appeal to you. I would agree with Essa’s general take on the vintage and the domaine in my view clearly outperformed the general quality of the vintage.

http://www.Burghound.com

Publié dans Revue de Presse

Partager cet article

commentaires

Les 2011: Notes Du domaine

Publié le par Site internet officiel du Domaine Buisson-Charles

Bourgogne Aligoté 2011: La parcelle "Sous le Chemin" est située sur Meursault dans une zone argileuse bien draînée. Les plants ont plus de 50 ans et produisent peu.Nous avons produit 4500 bouteilles de ce vin et il a été élevé et vinifié uniquement en cuve. En 2011 il faisait naturellment 11°7 et je ne l'ai pas chapalisé comme tous mes autres vins. Mis en bouteille après 16 mois d'élevage. C'est un vin gourmand qui est marqué par un milieu de bouche assez souple et qui termine sur une acidité fraîche. Sans doute est-il marqué par le terroir de Meursault autant que par l'aligoté.

Bourgogne Chardonnay 2011: c'est une nouvelle cuvée qui est produite dans la partie haute du lieu-dit Coutures sous les Limozin. Un des meilleurs emplacement de Bourgogne pour le chardonnay je pense.La vigne a trente ans et est taillée en cordon de royat pour moins produire. Elevé à moitié en cuve et à moitié en fûts de deux ans. Le vin est riche et centré aromatiquement sur des notes de fruits blancs. Il est sans doute déjà parfaitement près à être servi. Un "petit" Meursault dans mon esprit. 1150 bouteilles produites.

Bourgogne Pinot Noir 2011: Lui aussi provient des hautes Coutures dans la partie médiane du lieu-dit qui est plus argileuse et convient mieux au pinot. Des plants très fins ayant plus de 50 ans donnent un vin fruité et gourmand qui est élevé avec le même soin que nos crus, uniquement en fûts dont 20 % de bois neufs. C'est un Bourgogne qui sent la fraise des bois et la framboise et qui est construit sur une acidité rafraîchissante. Sa texture est souple car je préfère les vins délicats aux vins tanniques et puissants. J'en ai produit 4500 bouteilles en 2011 sur environ 85 ares

Pommard " En Chiveau" 2011: Village de plein coteau exposé au nord Est, la vigne a été plantée en 1984. Elle donne des vins très fruités qui sentent souvent la cerise et le chocolat amer. Un vin frais et accessible qui peut se boire jeune ou vieillir. Petite production de 1350 bouteillles..

Volnay-Santenots 2011: 1350 bouteilles produites dans ce cru qui est vraiment d'une grande régularité. Jamais très coloré mais toujours très fin et délicat, il a en 2011 une texture de velours et s'exprime sur les fruits rouges. Une gourmandise...

Meursault VV 2011: Les vignes ont entre 45 et 95 ans et le vin est un "mélange" de six parcelles différentes : Vireuils, Meix Chavaux, Pellands, Marcausses, Millerands et Vignes Blanches.J'ai produit 7800 bouteilles de ce vin sur 2.2 hectares en sélectionnant uniquement les vignes les plus agées. 2011 est une année élégante qui va bien à ce vin toujours très concentré qui demande deux années de bouteilles pour être à son meilleur. Elevé en fûts dont 25% de bois neufs il est sans doute le Meursault le plus dense que je produis et bénéficie des caractères des six lieux-dits qui le composent. Un de mes favoris dans ce millésime pour sa pureté et sa longueur.

Meursault "Tessons"2011: C'est je pense le meilleur lieu-dit de Meursault en classement "village". Vin très subtil et floral, il se livre un peu plus vite que les crus et se montre vraiment selon le profil que j'apprécie dans ce millésime. Assez discret au nez de prime abord, il en impose par sa bouche pleine et longue qui embaume la poire et le chèvrefeuille. Vin délicat et racé, il est souvent très proche d'un premier cru. 2100 bouteilles produites sur 35 ares.

Meursault Charmes 2011: toute petite parcelle qui donne à peine 1500 bouteilles par an et qui a environ 45 ans. Elevé avec 25 % de bois neufs. C'est un vin aromatique, riche et structuré qui donne un vin toujours très concentré et puissant. Très agréable pour son aspect "ouvert" lorsqu'il est jeune, il est en 2011 l'un des plus fins que nous ayons produit ces 20 dernières années.

Meursault Goutte d'Or 2011: Sans doute l'un des crus les plus riches de Bourgogne avec une densité qui le rapproche de Perrières. C'est un vin minéral et très pur qui sent toujours le tilleul et la fleur de vigne. En 2011 il est sans doute le plus long des premiers crus que j'ai produit mais il doit impérativement être attendu au moins 3 ans pour être parfaitement près à boire. 2400 bouteilles produites.

Meursault Bouches-Chères 2011: Le cru le plus élégant de Meursault je crois et sans doute aussi le plus floral. Vin ouvert et près, il se livre déjà sans problème mais gagnera encore à vieillir car il se complexifiera. Le cru qui ressemble sans doute le plus à l'image que l'on se fait du Meursault. 2400 bouteilles produites.

Les 2011: Notes Du domaine

Publié dans Dégustation Domaine

Partager cet article

commentaires

Quelques 2011 dégustés par Patrick recemment...

Publié le par Patrick Essa

Quelques 2011 dégustés par Patrick recemment...

Bourgogne Aligoté 2011: La parcelle "Sous le Chemin" est située sur Meursault dans une zone argileuse bien draînée. Les plants ont plus de 50 ans et produisent peu.Nous avons produit 4500 bouteilles de ce vin et il a été élevé et vinifié uniquement en cuve. En 2011 il faisait naturellment 11°7 et je ne l'ai pas chapalisé comme tous mes autres vins. Mis en bouteille après 16 mois d'élevage. C'est un vin gourmand qui est marqué par un milieu de bouche assez souple et qui termine sur une acidité fraîche. Sans doute est-il marqué par le terroir de Meursault autant que par l'aligoté.

Bourgogne Chardonnay 2011: c'est une nouvelle cuvée qui est produite dans la partie haute du lieu-dit Coutures sous les Limozin. Un des meilleurs emplacement de Bourgogne pour le chardonnay je pense.La vigne a trente ans et est taillée en cordon de royat pour moins produire. Elevé à moitié en cuve et à moitié en fûts de deux ans. Le vin est riche et centré aromatiquement sur des notes de fruits blancs. Il est sans doute déjà parfaitement près à être servi. Un "petit" Meursault dans mon esprit. 1150 bouteilles produites.

Bourgogne Pinot Noir 2011: Lui aussi provient des hautes Coutures dans la partie médiane du lieu-dit qui est plus argileuse et convient mieux au pinot. Des plants très fins ayant plus de 50 ans donnent un vin fruité et gourmand qui est élevé avec le même soin que nos crus, uniquement en fûts dont 20 % de bois neufs. C'est un Bourgogne qui sent la fraise des bois et la franmboise et qui est construit sur une acidité rafraîchissante. Sa texture est souple car je préfre les vins délicats aux vins tanniques et puissants. J'en ai produit 4500 bouteilles en 2011 sur environ 85 ares

Pommard " En Chiveau" 2011: Village de plein coteau exposé au nord Est, la vigne a été plantée en 1984. Elle donne des vins très fruités qui sentent souvent la cerise et le chocolat amer. Un vin frais et accessible qui peut se boire jeune ou vieillir. Petite production de 1350 bouteillles..

Meursault VV 2011: Les vignes ont entre 45 et 95 ans et le vin est un "mélange" de six parcelles différentes : Vireuils, Meix Chavaux, Pellands, Marcausses, Millerands et Vignes Blanches.J'ai produit 7800 bouteilles de ce vin sur 2.2 hectares en sélectionnant uniquement les vignes les plus agées. 2011 est une année élégante qui va bien à ce vin toujours très concentré qui demande deux années de bouteilles pour être à son meilleur. Elevé en fûts dont 25% de bois neufs il est sans doute le Meursault le plus dense que je produis et bénéficie des caractres des six lieux-dits qui le composent. Un de mes favoris dans ce millésime pour sa pureté et sa longueur.

Meursault "Tessons"2011: C'est je pense le meilleur lieu-dit de Meursault en classement "village". Vin très subtil et floral, il se livre un peu plus vite que les crus et se montre vraiment selon le profil que j'apprécie dans ce millésime. Assez discret au nez de prime abord, il en impose par sa bouche pleine et longue qui embaume la poire et e chvrefeuille. Vin délicat et racé, il est souvent très proche d'un premier cru. 2100 bouteilles produites sur 35 ares.

Meursault Charmes 2011: toute petite parcelle qui donne à peine 1500 bouteilles par an et qui a environ 45 ans. Elevé avec 25 % de bois neufs. C'est un vin aromatique, riche et structuré qui donne un vin toujours très concentré et puissant. Très agréable pour son aspect "ouvert" lorsqu'il est jeune, il est en 2011 l'un des plus fins que nous ayons produit ces 20 dernières années.

Meursault Goutte d'Or 2011: Sans doute l'un des crus les plus riches de Bourgogne avec une densité qui le rapproche de Perrières. C'est un vin minéral et très pur qui sent toujours le tilleul et la fleur de vigne. En 2011 il est sans doute le plus long des premiers crus que j'ai produit mais il doit impérativement être attendu au moins 3 ans pour être parfaitement près à boire. 2400 bouteilles produites.

Meursault Bouches-Chères 2011: Le cru le plus élégant de Meursault je crois et sans doute aussi le plus floral. Vin ouvert et près, il se livre déjà sans problème mais gagnera encore à vieillir car il se complexifiera. Le cru qui ressemble sans doute le plus à l'image que l'on se fait du Meursault. 2400 bouteilles produites.

Publié dans Dégustation Domaine

Partager cet article

commentaires

En attendant la Fleur

Publié le par Site internet officiel du Domaine Buisson-Charles

Il n'est plus très éloigné le moment où les odeurs de fleur vont se percevoir discrètement dans les vignobles. Il semble qu'à Meursault le chardonnay soit parti pour "passer" ce cap floral à partir du 17 Juin. Voilà plus de dix jours que le temps est clément si l'on excepte un épisode orageux le 13 Juin. Les vignes sont chargées et comme la fleur ne sera pas perturbée par le froid, une perspective de jolie récolte s'offre à nous. Bien sûr maladies, grêle et pourriture sont toujours à craindre mais si cela doit avoir lieu... Je vous en parlerai le jour - funeste - J!

En attendant la Fleur
Partager cet article

commentaires

Meursault Les Cras 2008

Publié le par Site internet officiel du Domaine Buisson-Charles

Tasting Domaine: Meursault Les Cras 2008

Tasting Domaine: Meursault Les Cras 2008

J'ai un faible pour cette vigne de 5 ouvrées qui est placée au nord de la commune. Non loin de Volnay sur une pente douce qui regarde le Sud Est et qui est positionnée à mi coteau, cette vigne de plus de 60 ans donne régulièrement des vins élégants et racés. Son sol caillouteux qui repose sur l'oolite blanche confère au vin une minéralité franche et rémanente.

Ce 2008 frais et incisif se montre très clair avec des reflets verts et une olfaction franche sur le chèvrefeuille, c'est encore bien jeune en bouche mais donnons lui du temps pour qu'il s'affirme pleinement!

Publié dans Dégustation Domaine

Partager cet article

commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 > >>