Accoler et aligner les branches qui poussent et début de la fleur...

Publié le par Site internet officiel du Domaine Buisson-Charles

Accoler et aligner les branches qui poussent et début de la fleur...Accoler et aligner les branches qui poussent et début de la fleur...
Accoler et aligner les branches qui poussent et début de la fleur...
Accoler et aligner les branches qui poussent et début de la fleur...Accoler et aligner les branches qui poussent et début de la fleur...

Les vignes poussent bien, le temps est sec , les maladies absentes et les charges de raisins sont idéales pour ce millésime 2014. Un bon début!

Patrick Essa

Partager cet article
Repost0

commentaires

Ébourgeonnage: jeu de mains...

Publié le par Site internet officiel du Domaine Buisson-Charles

Ébourgeonnage: jeu de mains...

Avril arrive, les bourgeons sortent et les branches s'étirent doucement en suivant l'astre lumineux dans sa course contre le froid. Ces vertes naissances, si fragiles, si graciles, ont besoin de mains agiles pour parfaire leurs pousses en lissant les cils qui pointent de leurs yeux duveteux.

À mâtine humide, le tâcheron plié en deux hume les odeurs fines qui mêlent iode, accents feuillus et terres mouillées. Sa peau ressent le feulement des petites branches animées par le vent d'Ouest, elles lèchent son avant-bras et caressent ses poignets qui plongent avec délectation dans cette petite forêt de verdure qu'il va falloir éclaircir. Le regard aiguisé précède ce geste sec qui casse la bourre inutile et préserve celle chargée de fruits, puis, avec une précision d'orfèvre les doigts poursuivent leur œuvre en équilibrant le cep sauvage pour lui préserver sa fougue en la transmettant aux raisins.

Labeur cent fois, mille fois répété, ouvrage éprouvant et minutieux qui autorise par moment un regard arrière motivant qui mêle admiration pour un rège rectiligne et satisfaction de la tâche accomplie sans que jamais cet égoïsme là ne soit diffusé. Plaisir simple et humain du travailleur solitaire soumis aux éléments climatiques.

Plus tard, repassant observer la qualité de son ouvrage et le reprenant pour l'affiner, il découvrira les réponses naturelles que ses actes auront enclenchés. Bourgeons devenus branches, raisins étalés ou serrés, végétation aérées ou entre-mêlées, les actes trouveront alors une résonance qui à coup sûr sauront le faire réfléchir... Tout en lui donnant encore un peu plus cet amour du beau et du bon!



Jeu de mains... Jeu pour demain!

Partager cet article
Repost0

commentaires

Comprendre les vins de Chassagne-Montrachet

Publié le par Site internet officiel du Domaine Buisson-Charles

Comprendre les vins de Chassagne-Montrachet

J'aime vinifier et élever les Chassagne-Montrachet mais qu'en est-il de ce vignoble? Patrick Essa

Analyse du vignoble de Chassagne

Partager cet article
Repost0

commentaires

Dîner de gala à Luzerne ( Suisse ) avec les vins du domaine

Publié le par Site internet officiel du Domaine Buisson-Charles

Un excellent "dîner dégustation" chez Pony en Suisse du côté de Luzerne grâce à Alex Nussbaumer notre importateur depuis dix ans.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Verticale de Meursault Bouches-Chères du domaine Buisson-Charles de 2010 à 1996

Publié le par Site internet officiel du Domaine Buisson-Charles

Les commentaires du duo Suisse italien Buloncelli/Ghisletta sont les plus sérieux du monde italophone pour les vins de Bourgogne - Patrick Essa

Partager cet article
Repost0

commentaires

En Mai fais ce qu'il te plait...

Publié le par Site internet officiel du Domaine Buisson-Charles

En Mai fais ce qu'il te plait...

Ce début 2014 est sur le plan végétatif pour la vigne, un millésime sec, précoce et ensoleillé.

Les pluies hivernales ont fait place depuis la fin de Février à un exceptionnel beau temps. Le soleil à brillé et les averses se sont arrêtées. Il en résulte des sols secs qui sont même en manque d'eau pour les jeunes plantes mais bien entendu qui ont permis aux bourgeons printaniers d'eclorent précocement, un peu comme en 2007 et 2011.

Les gelées sont toujours à redouter jusqu'au 12 Mai, mais ont pour l'heure très peu impacté les ceps - voir ma photo qui montre un des rares bourgeons " frillés " par la nuit froide du 22 Avril - et l'état sanitaire du vignoble est des plus sain. De ce fait je n'ai toujours pas effectué de traitement contre l'oïdium avec du soufre et je ne pense pas entrer dans mes vignes avant une semaine. Risqué? Je ne le pense pas.

Les vignes sont désormais au stade cinq à sept feuilles étalées et nous aimons commencer notre ébourgeonnage sur nos six hectares à ce moment là car il nous permet de bien sélectionner les bourgeons à préserver et ceux à enlever pour éclaircir la vigne, aérer les bourgeons et les grappes et étaler le feuillage en largeur. Aucune personne ne sachant tailler n'ebourgeonne au domaine... Il faut être capable de se projeter pour la taille prochaine et ne pas enlever les bons bourgeons, possibles futures tailles. De ce fait ce travail dure chez nous un bon mois et se termine avec des branches bien poussées mais le résultat est tellement qualitatif!

En Mai nous ferons donc comme il nous plait en suivant longuement nos vignes et en repassant plusieurs fois dans chacune d'elle.

À côté de cela nous avons terminé de remettre en état une vigne sur Puligny et nous replantons 30 ares en Magnys à Meursault. Nous sommes obligé d'arroser tant la pluie manque. Cinq litres par pieds avant de planter, cinq litres après mise en place et resserrage obligatoire des plants en terre...du boulot!

Révision du système de pulvérisation hier pour la semaine prochaine et voyage en Suisse chez notre importateur à Zurich... On ne chôme pas!

Partager cet article
Repost0

commentaires